Comment maximiser (enfin) ses vacances

Couv. du livre Coment maximiser (enfin) ses vacancesMaxime, le héros de la série culte inaugurée par Comment (bien) rater ses vacances, fait un retour de folie dans la saison quatre ! Pour s’éviter une nouvelle fois des vacances de loser, il trouve un contrat sur la côte Atlantique avec son groupe de rock. Ce sera le festival de la Moule, sur le bassin d’Arcachon. Pour l’occasion, il embarque toute sa bande, amoureuse et petite soeur comprises, pour quinze jours à l’océan.

Camping, concerts, amours, disputes, fugue : il ne manque rien pour en faire des vacances à nouveau délirantes mais parfaitement réussies. Sea, sex and rock’n’roll !


Ma mère, le crabe et moi

Couverture du livre Ma Mère, le crabe et moi

Tania, quatorze ans et demi, vit seule avec sa mère, dans un village du Puy de- Dôme. Vie tranquille, trop tranquille, depuis que ses parents ont divorcé et que son frère aîné est parti faire une école de sous-officiers. Mais l’annonce du cancer du sein de la mère va brutalement les projeter dans un monde plus instable et angoissant…

Sur ce sujet a priori difficile et peu traité en littérature jeunesse, Anne Percin sait se tenir sur deux fronts : celui du plus grand réalisme, dans le traitement de la maladie et ses effets, celui du regard sensible et souvent plein d’humour porté sur cette mère et sa fille devenues des combattantes. Car, en parallèle, Tania n’oublie pas de devenir une championne de cross… et de tomber amoureuse !


Western girl

couverture du roman Western Girl

Élise a deux passions : l’équitation et la musique country. Aussi, quand ses parents lui offrent trois semaines dans un ranch du Middle-West, c’est le rêve américain qui s’offre à elle. Mais la douzaine de jeunes qui partagent le voyage vont vite le lui gâcher. Ces snobinards parisiens la traitent comme une pestiférée et lui font subir humiliations et moqueries… simplement parce qu’elle ne leur ressemble pas. Et peut-être aussi par jalousie amoureuse ?

Dans ce nouveau roman, Anne Percin nous offre un pachtwork formidable qui mêle amour des chevaux, fascination pour les grands espaces américains… et véritable d’histoire d’amour où le garçon le plus riche tombe amoureux de la plus pauvre !

Après sa série culte, Anne Percin donne vie à une adolescente formidable dont on dévore le journal de bord américain avec jubilation.


Comment devenir une rockstar (ou pas)

couverture du roman Comment devenir une rockstar (ou pas)

Maxime est-il un spécialiste des vacances ratées ? Va-t-il aussi foirer celles de Noël ?

Cette fois-ci, faute de s’embarquer pour Londres avec sa chère Natacha, il trouve refuge chez son oncle Christian. Ce loser de première semble n’avoir jamais quitté l’adolescence ni sa guitare. Et si c’était avec lui qu’il montait enfin ce groupe de rock dont il rêve tant ?

Bien sûr, l’aventure musicale va être délirante, avec un oncle déprimé et mutique à la guitare, un flic aux percussions, un bassiste déguisé en Télétubbie et Maxime se déchirant les cordes vocales au micro !


Comme des trains dans la nuit

couverture du roman Comme des trains dans la nuit

Ils sont copains de galère ou de délire. Amoureux ou cousins. Comme des trains dans la nuit, ils vont vers la lumière, la flamme qui les libérera, qui les rendra vivants. Ils rêvent de rejoindre le Paris de Mai-68, règlent leur compte sur fond de reggae, pleurent Kurt Cobain, connaissent leur première nuit d’amour, bien qu’ils se connaissent depuis la crèche.

Dans ces quatre histoires, quels que soient les lieux et les époques, les « héros  » marchent toujours par deux, pour le meilleur ou pour le pire. Et se dirigent tant bien que mal vers l’âge adulte, tantôt en se brûlant les ailes, tantôt en prenant leur envol.


Comment (bien) gérer sa love story

couveture du roman Comment (bien) gérer sa love story

Après l’été délirant qu’il vient de passer dans Comment (bien) rater ses vacances, Maxime a tout en main pour une rentrée géniale : ses parents lui ont offert le portable de ses rêves, il a récupéré la vieille guitare Fender de son père… et il a maintenant une copine, Natacha, rencontrée sur internet.

Mais dans l’aventure de cette love story, Maxime et Natacha partent avec quelques handicaps. Le seul truc qu’ils ont vraiment en commun, c’est leur sale caractère…

L’amour, comme chacun sait, c’est un truc complètement irrationnel. Y’a plein d’effets indésirables.


Comment (bien) rater ses vacances

couverture du roman : comment bien rater ses vaances

Maxime se l’est juré : plus jamais de vacances en famille ! Mais voilà, il n’a même pas un plan foireux avec des copains. Seule solution de survie cet été : passer un mois chez sa mamie, dans sa maison du Kremlin-Bicêtre, comme quand il avait dix ans.

Mais les vacances tranquilles vont vite se transformer en feuilleton délirant. Crise cardiaque de Mamie, arrestation policière, expériences culinaires explosives, secret de famille perturbant et rencontre frénétique d’une fille sur internet…

Les vacances ratées vont finalement se révéler passionnantes et passionnelles.


A quoi servent les clowns

couverture du roman : A quoi servent les clowns

Mélinda ne rêve pas… il est là, tout droit échappé d’un cirque. Un bébé tigre, un vrai, avec des dents pointues ! C’est pas tous les jours qu’une occasion pareille se présente.

Alors ni une ni deux, elle adopte le fauve.

Mais ce que Mélinda ne sait pas, c’est que sa vie déjà bien compliquée va prendre un virage à 180 degrés !


L’âge d’ange

Au Gymnasium, le lycée de la ville haute, il y a les jaguars, programmés pour la réussite, et quelques rois du ruisseau, des Gavroche et des Esmeralda égarés.

Comme Tadeusz et ses mains rouges. Il porte des maillots de sport ou des chemises de bûcheron, vit en banlieue, excelle en russe. Personne ne le connaît vraiment. Il est étrange, bizarre, solitaire, d’ailleurs.
Un peu comme cet ange, sans sexe et sans âge, qui se noie dans les pages des livres, au point d’en oublier les autres et son propre corps.

Un ange de dix-sept ans qui pense, dort, rêve en grec, sa matière préférée. Une passion qui s’incarne dans Amours des dieux et des héros, le livre le plus précieux de la bibliothèque du lycée. Un jour, cette raison d’être disparaît des rayonnages. A son retour, le livre n’est plus le même, avec, entre ses pages, les traces d’un autre. Comment alors supporter la réalité quand le paradis est aux mains rouges d’un inconnu et que la vie gronde de plus en plus fort, de plus en plus dangereusement ?


Né sur X

couverture du roman : Né sur XOtage des Gloums sur Terre depuis dix ans, Nicolas a décidé de retourner sur sa planète d’origine, retrouver les siens. Car il connaît maintenant la vérité : il est né sur X. Et son copain de palier qui se fait taper par ses Gloums sera peut-être d’accord pour partir avec lui.

Parce qu’il ne peut entendre la vérité, Nicolas se réfugie dans la fiction. Le temps pour lui d’accepter la réalité…


Servais des collines

couverture du roman : Servais des collines
Au temps de François Ier, le jeune Servais, fils d’imprimeurs lyonnais, est un adolescent réservé qui rêve de voyages lointains. Il s’imagine naviguant vers l’horizon, explorant de vastes terres inconnues…

Mais son père a pour lui d’autres ambitions : voulant l’éduquer suivant les principes humanistes, il l’envoie à Paris pour étudier. Son premier grand voyage n’est pas celui qu’il espérait, et pourtant, c’est celui qui va changer sa vie…


Point de Côté

couverture du roman : Point de côté

Il court, Pierre, éperdument, à en perdre le souffle. On lui a dit qu’il est dangereux de courir à jeun, trop longtemps, sous le soleil. Alors il court à jeun, longtemps, sous le soleil… pour mourir.

Mais il ne meurt pas, au contraire, son corps trop lourd s’affine, lui qui a un poids terrible à porter. Malgré lui, la vie continue de battre comme son cœur qui refuse de lâcher pendant l’effort. Un cœur qui fait ses choix et obéit à ses propres lois.

Quand on ne croit plus à rien, tout peut arriver.


 

Fermer le menu