De la graine : en prendre… et en laisser

La grainothèque d’Alice est en place. Mais, de quoi s’agit-il ?

Visuel grainothèque

D’un petit coin aménagé pour un échange de semences reproductibles, tout simplement.

Afin de constituer un premier fonds, la médiathèque a acheté quelques graines auprès de grainetiers proposant des semences reproductibles et  libres de droits.
A vous, désormais, de le faire fructifier.

Le principe de la grainothèque repose sur l’échange.  Prendre un sachet de semences, c’est s’engager moralement à récolter des graines, une fois les plantes parvenues à maturité, et à en redéposer une part dans la grainothèque

Tout jardinier peut aussi apporter des graines (*)  qu’il aurait en excédent, et contribuer ainsi au renouvellement, à l’enrichissement, et à la diversité de ce fonds.

Partager, échanger, faire découvrir… la culture au sens large !

 

(*) À condition que ces graines soient elles aussi  libres de droit et reproductibles, ce qui exclut notamment celles provenant de semences hybrides F1 du commerce.

Fermer le menu